Regroupement francophone international Klippel-Feil (KFS)
syndrome Klippel-Feil Personne atteinte de Klippel-Feil Proche de la personne atteinte de Klippel-Feil Professionnel de la santé Klippel-Feil
Introduction Klippel-Feil
Symptômes fréquents de Klippel-Feil
Symptôme associés de Klippel-Feil
Génétique et classifications de Klippel-Feil
Impacts psychologiques de Klippel-Feil
Vivre avec Klippel-Feil
Section enfants
Section adolescents
FAQ sur Klippel-Feil
Groupe de support sur Klippel-Feil
Historique de Klippel-Feil
Liens pertinents
Témoignages sur Klippel-Feil
Résultats de recherche sur Klippel-Feil
Sondage sur Klippel-Feil

GÉNÉTIQUE ET CLASSIFICATION DE KLIPPEL-FEIL

Classification basée sur les symptômes de Klippel-Feil.
Selon Peter J. Curcione, D.O., Resident, Chirurgie orthopédique
et William Mackenzie, M.D., Chirurgie orthopédique pédiatrique.
13 septembre 1995

Groupe 1

Fusion de C2-C3 avec occipitalisation de l'atlas. La flexion et l'extension du cou se font alors à C1-C2, ce qui rend cet espace très instable, causant tension, douleur et parfois atteintes neurologiques.
Groupe 2 Jonction occipitale-cervicale anormale et longue fusion de plusieurs vertèbres de C2 en descendant. En général, la colonne cervicale est stable, donc il peut y avoir moins d'atteintes neurologiques et de douleur. Cependant, l'absence de "pivot" fonctionnel amène habituellement des limitations de mouvements importantes au niveau du cou, ce qui peut également entraîner raideurs et ankylose.
Groupe 3 Un seul espace entre 2 segments fusionnés de la colonne cervicale.

Selon Clare Karten, MS, CDN, IBCLC
Health Information Specialist
March of Dimes

Groupe 1

 Fusion longue des vertèbres du cou (cervicales) et des vertèbres supérieures du dos (thoraciques supérieures).
Groupe 2 Fusion de deux vertèbres cervicales ou thoraciques. Comprend souvent aussi des anomalies squelettiques complémentaires, comme des hémi-vertèbres et la fusion de la première vertèbre du cou (l'atlas) avec l'os occipital (os derrière le crâne)..
Groupe 3 fusion des vertèbres du cou aussi bien que des vertèbres du dos (vertèbres thoraciques ou lombaires)

De plus, quelques chercheurs ont suggéré une quatrième
catégorie dans laquelle Klippel-Feil est associé à l'absence (agenesis) du sacrum (au bas de la colonne vertébrale).

 

Classification basée sur le mode d'héritage génétique de Klippel-Feil et la portion la plus mobile de la colonne cervicale.
Selon Raymond A. Clarke et al. (1996)
Groupe KF1 Hérédité autosomique récessive. Les 2 parents qui n'ont pas le syndrome ont une chance sur 4 d'avoir un enfant qui a le syndrome si les 2 parents ont le gêne défectueux et le transmettent à leur enfant. Dans ce groupe KF1, il y a normalement une fusion qui comprend C1. Souvent plusieurs anomalies sévères sont associées. Le cou est petit.
Groupe KF2 Hérédité autosomique dominante. Si un parent a le syndrome, il y a 50% des chances que celui-ci soit transmis à un enfant. Comprend fusion de C2-C3 comme partie la plus rotatoire, qui pourrait se développer après la naissance.
Groupe KF3 Pénétrance incomplète, ce qui signifie que dans le cas d'une transmission autosomique dominante, le syndrome peut sauter une génération. Il y aurait fusion de C3, souvent la seule fusion.
Groupe KF4 Possiblement "liaison en X" (X-Linked), ce qui veut dire l'hérédité récessive liée au chromosome sexuel X. Une femme porteuse du syndrome mais non atteinte aura donc une fille sur 2 porteur sain, 1 fille sur 2 saine, 1 garçon sur 2 sain et 1 garçon sur 2 atteint Anomalie des yeux associée à KFS. Associé au syndrome Wildervank

----------------------------------------------------------------------------------------------

Une nouvelle classification a été proposée:

http://journals.lww.com/spinejournal/pages/articleviewer.aspx?year=2006&issue=10010&article=00025&type=abstract

----------------------------------------------------------------------------------------------

Des recherches sont en cours pour découvrir le ou les gènes responsables de Klippel-Feil

Pour l'instant, il est prématuré de conclure à une certitude.

- Le gène GDF6 localisé sur le chromosome 8q22.1 pourrait être responsable de plusieurs anomalies faisant partie du syndrome Klippel-Feil. (Clarke Raymond et al, 2008)

- Le gène SGM1 a été identifié comme ayant des mutations dans un cas familial de Klippel-Feil. (Clarke Raymond et al, 1996)

- Srour et coll. (2010, Center of Excellence in Neuromics, Universite de Montreal, Montreal) identifient deux mutations du gène DCC (pour Deleted in Colorectal
Carcinoma), responsables des mouvements miroirs dans deux familles étudiées. Les auteurs suggèrent que la protéine DCC aurait un rôle central dans la
latéralisation du système nerveux humain.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Vous êtes atteint du syndrome Klippel-Feil et vous souhaitez aider?

Participez à une recherche génétique sur le syndrome Klippel-Feil!

Communiquez (en anglais) avec Raymond.Clarke@uws.edu.au. Vous pouvez nous écrire si vous n'êtes pas en mesure d'écrire en anglais.

Votre collaboration aidera l'équipe de chercheurs à faire évoluer les connaissances génétiques sur le syndrome et à chercher des solutions pour améliorer les symptômes.

Il existe également une équipe de recherche aux Pays-Bas, avec laquelle nous ne sommes pas en contact::

Molecular diagnosis of Klippel-Feil Syndrome (GDF6 gene) Erasmus MC - Faculteitsgebouw Sectie DNA diagnostiek Pays-Bas dnadiagnostiek.CL15@erasmusmc.nl

 






© 2012Conception Hélène Beaulieu